VMC Double flux

Le principe de la ventilation double-flux

L’air pollué par le gaz carbonique, les émanations chimiques, l’humidité et les odeurs , est extrait des pièces d’eau telles que la cuisine, la salle de bains, le WC, et les pièces techniques. En traversant l’échangeur, il transfère une partie de sa chaleur avant d’être rejeté à l’extérieur.
L’air neuf aspiré  directement à l’extérieur ou par le puits canadien introduit dans la centrale est filtré puis réchauffé au contact de l’échangeur, avant d’être distribué de manière controlée dans les pièce à vivre (salon, séjour, chambre...)

La vmc double flux permet de récupérer les calories de l’air vicié sortant pour réchauffer l’air neuf entrant. Son rendement va être intimement lié à deux éléments :

    - les qualités thermiques et d’étanchéité à l’air de l’enveloppe du bâtiment. 
    - la qualité de l’échangeur de la vmc et la consommation des moteurs électriques.


Les enjeux de la ventilation dans l’habitat

  • Coût de chauffage réduit
  • Meilleur bien être
  • Confort acoustique
  • Confort de vie
  • Suppression automatique des odeurs
  • Plus de dommages liés à l'humidité
  • Economie d'énergie
  • Rafraîchissement d'été par apport d'air neuf

 

Pour répondre à tous ces enjeux, la ventilation double-flux à récupération de chaleur permet de maintenir un air pur et sain dans l’habitation, extraire l’excès d’humidité et réduire les pertes d’énergies liées à la ventilation



Elle est absolument obligatoire et indissociable dans l’optique d’une maison passive.

 

 

Cliquez ci-dessous pour une vidéo:

http://www.youtube.com/watch?v=cNotI0gkFvU

 

Contactez-nous
05 45 69 70 37

Le Poirier Cadet
16800 SOYAUX
Voir le plan d'accès

Actualités

BIOMOTIK nominé aux Etoiles de l'Economie 2015

Voir l'article de La Charente Libre : Cliquez ici

 

 

Maison Passive Certifiée à Saint-Palais-sur-Mer

Construite il y a deux an et demi, cette maison passive certifiée étonne encore ses propriétaires. Cette dernière utilise principalement comme matériaux de construction le béton cellulaire avec une isolation extérieure en polystyrène.

 

Pour voir l'article de Sud Ouest : cliquez ici